Cybersécurité : Les six risques principaux auxquels les petites entreprises sont exposées

Partager...

Toute entreprise peut être exposée aux cyberattaques. Cependant, en matière de cybersécurité, les petites entreprises présentent plusieurs risques qu’il est important d’identifier pour y remédier.

Tout comme il y a deux côtés à chaque médaille, il y a également deux côtés à la médaille de la technologie. Ce secteur a transformé et continue de changer le quotidien de plusieurs milliards d’individus, simplifiant les activités humaines en permettant d’en faire davantage avec moins de temps et d’efforts. Tous les aspects de la société ont été numérisés, des plus subtils (comme les tâches ménagères) aux applications technologiques les plus complexes.

Cependant, tout n’est pas si rose et bienveillant de l’autre côté de la médaille, car une minorité d’individus s’est malheureusement fait un devoir d’utiliser la technologie pour de mauvaises raisons. Les hackers sont les Freddy Krueger des temps modernes dans le monde des entreprises. Alors, comment éviter de fermer les yeux et de se retrouver piégé en plein cauchemar ?

Une corde raide

Les hackers sont comme des lions rugissants qui rôdent constamment à la recherche d’entreprises qui tomberont dans leur piège. Aucune entreprise n’est à l’abri de l’emprise de ces sombres acteurs, car elles sont toutes exposées aux cybermenaces.

La cybersécurité est une problématique croissante pour les entreprises du monde entier, car de plus en plus d’attaques sont menées par des criminels qui ciblent les entreprises pour leurs précieuses informations, qui peuvent ensuite être vendues sur le marché noir. Les grandes organisations, tout comme les petites entreprises, sont sur une corde raide, car ces hackers ne font aucune impasse. La menace des cyberattaques contre les entreprises a pris une nouvelle tournure depuis la pandémie. En effet, un plus grand nombre d’entreprises sont devenues vulnérables aux cyberattaques en raison de l’augmentation des opérations en ligne avec le confinement.

La cybercriminalité a augmenté de 600 % avec la pandémie, et l’une des attaques les plus marquantes a été celle contre le géant des réseaux sociaux Twitter en 2020 : 130 comptes compromis, dont ceux d’Elon Musk et de Barack Obama. Toujours en 2020, une brèche dans le système de la chaîne hôtelière Marriott a conduit à l’altération des données de plus de 300 millions de clients.

Les petites entreprises ne sont pas à l’abri, bien au contraire, elles sont plus vulnérables aux attaques. Souvent, ces entreprises ne disposent pas des défenses technologiques nécessaires pour parer aux attaques et encore moins des ressources nécessaires pour investir massivement dans la cybersécurité. Cependant, l’adjectif « petite » n’est pas synonyme de manque de moyens financiers ou de ressources dans les affaires. Il y a de fortes chances que certaines petites entreprises gèrent d’importantes sommes d’argent ou disposent d’un grand nombre de données clients. Comme 43 % des petites entreprises ne disposent d’aucun plan de défense en matière de cybersécurité, il n’est pas surprenant qu’elles soient une cible lucrative pour les hackers.

Quels risques en matière de cybersécurité pour les petites entreprises ?

Les petites entreprises sont confrontées à des risques en matière de cybersécurité non seulement de la part des cybercriminels, mais également de la part de leurs propres employés. Voici les six risques principaux auxquels les petites entreprises sont exposées.

  1. Ransomware (ou rançongiciel). Les attaques par ransomware font partie des menaces en matière de cybersécurité les plus répandues auxquelles les petites sont confrontées actuellement. Ces attaques consistent à crypter les données d’une entreprise et à les garder en otage jusqu’à paiement d’une rançon. Selon les résultats d’une étude48 % des pièces jointes de courriels malveillants sont des fichiers Microsoft Office, et le coût moyen d’une attaque par ransomware contre une entreprise est de 133 000 dollars. Les entreprises paient souvent ces rançons, car elles n’ont ni le temps ni les ressources nécessaires pour se remettre d’une telle attaque.
  2. Phishing (ou hameçonnage). Le phishing est la cybermenace la plus importante et la plus populaire à laquelle les entreprises sont confrontées. Ces escroqueries consistent à inciter un utilisateur à fournir ses informations personnelles en envoyant un courriel qui semble provenir d’une source ou d’un site internet fiable. Les entreprises ne sont pas à l’abri de ces escroqueries. Lors d’une cyberattaque, des hackers ont accédé à des informations sensibles concernant plus de 20 000 employés d’une agence fédérale américaine en se faisant passer pour des cadres de l’entreprise et en envoyant un courriel avec un malware.
  3. Malware (ou logiciel malveillant). Les malwares sont une méthode d’attaque relativement simple, et les petites entreprises doivent s’en protéger. Ils s’infiltrent dans un ordinateur par le biais d’une pièce jointe à un courriel ou d’une autre faille, puis s’exécutent à l’insu de l’utilisateur. Une fois à l’intérieur de l’ordinateur, le malware peut causer des ravages sur les fichiers numériques en modifiant les paramètres et les autorisations, en bloquant l’exécution de programmes spécifiques et en espionnant l’activité de l’utilisateur. Les malwares sont également fréquents sur les réseaux Wi-Fi publics, où les utilisateurs risquent de voir leurs appareils compromis s’ils visitent un site internet infecté ou s’ils naviguent simplement sur la mauvaise page.
  4. Ingénierie sociale. L’ingénierie sociale consiste pour les hackers à inciter les particuliers à donner des informations sensibles par divers moyens, comme se faire passer pour quelqu’un d’autre ou pour un représentant d’une entreprise. Avec l’augmentation de la popularité des réseaux sociaux, l’ingénierie sociale est devenue endémique, et les messages envoyés sur ces plateformes peuvent contenir des malwares qui peuvent voler les informations personnelles d’un utilisateur.
  5. Vol de données. L’une des principales préoccupations des petites entreprises est le vol de données. Cela peut se produire lorsque les hackers s’emparent des informations personnelles des employés par la ruse ou par des pratiques malhonnêtes. En accédant au compte de messagerie d’un employé, les hackers peuvent facilement propager des attaques de type ransomware, phishing ou pharming au sein du réseau d’une entreprise.
  6. Menaces internes. Les employés d’une entreprise représentent une menace importante pour la sécurité des entreprises de toutes tailles. Ils laissent les données sur des clés USB, facilitent l’accès aux fichiers de l’entreprise en utilisant le même mot de passe sur les comptes personnels et professionnels, et se laissent prendre au piège du phishing qui les incite à fournir leurs identifiants de connexion. Plusieurs études ont montré que 95 % des violations de la cybersécurité sont dues à une erreur humaine.

Conclusion

Mieux vaut prévenir que guérir, et en matière de cybersécurité, vous avez plus de chances de prévenir les attaques en mettant en place des mesures. La meilleure façon pour les petites entreprises de se protéger contre la cybercriminalité et d’instaurer un plan de sécurité complet, qui comprend la prévention des pertes de données, la mise en place d’un plan de réponse aux incidents, l’examen des privilèges d’accès du personnel et la formation des employés aux bonnes pratiques en matière de cybersécurité.

Source: forbes.fr


Partager...

Métavers : un défi aussi pour les PME

Partager...

Si vous n’avez jamais entendu parler du métavers, c’est que vous vivez sur une autre planète ou que vous étiez en vacances ces derniers mois sur une île déserte.

Fin octobre, en annonçant la transformation de Facebook en Meta, Mark Zuckerberg a mis la lumière cet univers virtuel, déjà bien connu des spécialistes.

Depuis, tout le monde affirme vouloir s’y développer, des grands acteurs du luxe (Louis Vuitton, Fendi, Dolce & Gabbana, Gucci, Ralph Lauren, Burberry, Prada, Balenciaga…), de la communication (Publicis, Havas…), des technologies et des télécoms (Google, Samsung…) et même de l’automobile comme Hyundai ou du conseil comme Accenture.

Personne ne sait encore si le métavers va finir par faire « pschitt » comme le disait un ancien Président de la République et vivre le parcours d’un Second Life, hier monde vedette, aujourd’hui presque totalement oublié, ou si le développement de la réalité virtuelle, des NFT, les « not fungible tokens » qui vous rendent propriétaire d’un bien purement digital, de la Blockchain, va s’imposer partout, notamment chez les jeunes générations et devenir un monde aussi prégnant pour eux que le monde réel l’est aujourd’hui pour les « Boomers » (la génération du baby-boom, tellement moquée par nos adolescents).

Ce type de situation est toujours inconfortable. Consacrer du temps, de l’énergie et de l’argent à une tendance dont on ne sait in fine si elle va prendre, c’est faire un pari. Les Anglo-saxons parlent du phénomène FMO, « Fear of Missing Out », peur de passer à côté de quelque chose, tel un Kodak resté concentré sur l’argentique et qui passe à côté des premiers signes de l’essor de la photographie numérique.

Mais les exemples abondent aussi d’investissements perdus à poursuivre des chimères parce qu’elles étaient un temps à la mode.

Qui vivra verra. Cependant, le devoir d’un chef d’entreprise étant d’anticiper et de tenter de ne se fermer aucune porte, nous pouvons faire ce constat : pour l’instant, le monde des PME, particulièrement en régions, passe complètement à côté du phénomène. Trop loin, pas assez concret, dira-t-on. Peut-être. Mais s’il devient incontournable, rattraper le retard initial sera compliqué pour les entreprises de moyenne taille.

D’où cette question simple : que peuvent faire les PME dans le métavers ? Comment y être présent, comment en profiter, comment s’y développer ? Les phrases de Mark Zuckerberg résonnent alors à nos oreilles : « le métavers sera une plateforme immersive où vous pourrez presque tout faire : vous réunir avec vos amis, votre famille, travailler, étudier, jouer, créer… On pourra se sentir en présence des autres, malgré la distance. En réunion, vous aurez l’impression de partager un espace, d’échanger de vrais regards et non pas juste de fixer des visages sur un écran. Ce qui déverrouillera plein de nouvelles expériences ».

L’avantage de cet univers virtuel, c’est qu’il gomme les limites et les frontières. A cet égard, être de taille moyenne ou petite peut être un inconvénient dans le monde physique. Il l’est beaucoup moins dans un univers digital. Produits, services, solutions peuvent prendre une nouvelle dimension dans le métavers – même si à la fin, il faudra bien fournir une prestation concrète.

Ce nouveau monde peut aussi prendre une importance majeure dans le secteur des ressources humaines, surtout après cette crise sanitaire qui a vu se développer fortement le télétravail. Avec le métavers, les expériences collaboratives à distance peuvent être totalement transformées – et améliorées, par rapport à nos visioconférences à rallonge et à répétition que nous connaissons depuis deux ans.

Si le métavers peut offrir des opportunités, il présente aussi des risques. Qu’arrivera-t-il aux réfractaires aux nouvelles technologies, à ceux qui ne veulent ou ne peuvent s’adapter aux outils de la réalité virtuelle, que ce soit dans leur vie personnelle ou professionnelle ? Quel serait ce monde où cohabiterait un monde réel avec ses contraintes et un monde virtuel de tous les possibles, fantasmés ou non ? Que dire à une femme ou à un homme plus heureux dans le métavers que dans son existence réelle ?
La solution idéale serait d’être capable de combiner ces deux mondes, d’organiser les passerelles entre eux, de créer un univers augmenté mariant réel et virtuel en gardant le meilleur des deux.

Rien ne dit que nous y parviendrons. Mais dans ces interrogations et cette quête, les PME doivent trouver leur place. Elles ont mis des années à acquérir leur légitimité et même leur respectabilité. Elles sont aujourd’hui considérées comme un des piliers de notre économie et de nos emplois. Elles doivent rester attentives à l’heure où le métavers dessine les perspectives d’une nouvelle dimension.

Source: forbes.fr


Partager...

Twitter annonce sa nouvelle politique pour lutter contre la désinformation

Partager...

Cette nouvelle politique vise à informer les utilisateurs des fausses informations qui peuvent être postées en temps de crise.

Twitter a présenté le 19 mai sa nouvelle politique en matière de désinformation en temps de crise. Désormais, le réseau social pourra afficher des avertissements sur certains tweets jugés trompeurs. Il commencera à analyser les messages portant sur la guerre en Ukraine puis s’élargira à d’autres sujets.

Twitter s’engage contre la désinformation

Cette nouvelle politique révélée par Twitter a pour objectif d’endiguer la diffusion de fausses informations. Le réseau ne veut pas blesser davantage les communautés déjà vulnérables. Il souhaite aussi préserver la confiance envers les institutions qui luttent contre le partage d’allégations trompeuses.

Pour prévenir ses utilisateurs, le géant des réseaux sociaux va mettre en place un système similaire au signalement d’images à caractère explicite. Un message d’avertissement s’affichera avant le tweet indiquant que ce dernier a enfreint les règles de Twitter concernant la propagation de fausses informations. L’utilisateur aura quand même la possibilité de lire le tweet en cliquant sur un bouton pour y accéder. Les retweets, les likes et les commentaires seront désactivés afin de ne pas pouvoir le partager. De plus, ces publications ne seront pas mises en valeur par l’algorithme.

Quel genre de contenu est concerné ?

Pour décider quel tweet enfreint sa nouvelle politique, Twitter va vérifier les informations à l’aide de sources crédibles et publiques telles que des groupes de surveillance des conflits, des organisations humanitaires, de personnes menant des enquêtes à partir de sources publiques sur Internet, de journalistes, etc.

Dans un article de blog, Yoel Roth, responsable de la sécurité et de l’intégrité du réseau social, explique que « la modération de contenus est bien plus que de juste choisir entre laisser un contenu en ligne ou le retirer. Nous avons élargi notre champ d’action que nous pouvons prendre afin de nous assurer que les mesures soient proportionnelles à la gravité du préjudice potentiel ».

Twitter liste les différents cas de figure selon lesquels un tweet pourrait être considéré comme trompeur :

  • S’il présente une fausse couverture ou un faux compte rendu d’un événement, ou s’il donne des informations qui décrivent mal les conditions sur le terrain au fur et à mesure que le conflit évolue ;
  • S’il publie de fausses allégations concernant le recours à la force, les incursions dans la souveraineté territoriale, ou autour de l’utilisation d’armes ;
  • S’il publie de fausses allégations de crimes de guerre ou d’atrocités de masse contre des populations spécifiques ;
  • S’il publie de fausses informations concernant la réponse de la communauté internationale, les sanctions, les actions défensives ou les opérations humanitaires.

Pour le moment, seuls les comptes considérés comme suffisamment importants pour influencer une grande communauté seront ciblés par la nouvelle politique de Twitter.

Source: siecledigital.fr


Partager...

Des entrepreneurs africains veulent jouer les premiers rôles sur le marché des smartphones du continent

Partager...

Les marques étrangères dominent le marché des téléphones portables en Afrique. Mais depuis quelques années, des entrepreneurs locaux s’activent dans le secteur pour porter la concurrence de l’intérieur.

En Afrique, la demande de téléphones portables reste conséquente. Selon la plateforme International Data Corporation, le nombre d’appareils importés en 2021 était en baisse de 11,4%. Mais il a quand même atteint les 43,5 millions. Un marché dominé à plus de 70% par des producteurs chinois, notamment Transsion Holding, le fabricant des marques très connues comme Tecno, Infinix ou Itel.

Ce dynamisme sur le marché des téléphones portables n’a pas échappé à l’intérêt de certains entrepreneurs, qui se sont lancés dans la production des marques purement africaines, c’est-à-dire avec des composantes fabriquées sur le continent, ou des caractéristiques qui sont spécifiques à la région.

Le produit le plus récemment annoncé qui s’inscrit dans cette tendance est Kunfabo, une marque de téléphone produite en Guinée Conakry, sortie en janvier 2020.  D’après la conceptrice du modèle Fatima Diawara. Il aura fallu 3 années de recherches pour parvenir à monter le modèle. 

La particularité avec les téléphones portables Kunfabo, c’est qu’ils détiennent leurs propres applications africaines. « Find me » est une application qui fonctionnerait sur tout le continent, et consiste à localiser des zones de santé, des pharmacies à proximité. Il y aussi l’application « Afro cook » qui valorise et fait la promotion des recettes de tous les pays d’Afrique. 

Au Rwanda, c’est la marque Maraphones qui envisage d’occuper les premiers rangs sur les ventes de téléphone. Créée en 2019, la société a implanté une usine de fabrication de deux smartphones 100% Africain au Rwanda. Les dirigeants de l’entreprise revendiquent d’être les premiers fabricants de téléphone dont toutes les composantes sont produites en Afrique « Nous sommes en fait les premiers à faire de la fabrication. Nous fabriquons les cartes mères, nous fabriquons les sous-cartes pendant tout le processus. Il y a plus de 1 000 pièces par téléphone « , a déclaré Ashish Thakkar, fondateur de Maraphones.

En République Démocratique du Congo, c’est le produit de Jean Bele mis sur le marché en 2019 qui fait parler de lui. Le système de l’appareil lui permet de résister à la poussière, à l’eau, et détient des fonctionnalités de reconnaissance faciale et une détection d’empreintes digitales. L’entreprise prévoit elle aussi de finaliser bientôt une usine de fabrication de composantes en RDC.

Ces marques font le plus parler d’elles mais ne sont pas les premières tentatives de production de téléphones portables sur le continent. Au Cameroun, la marque X-Tigi avait suscité beaucoup de passion et a aujourd’hui disparu des étalages. Même si l’Afrique est un solide marché, entreprendre dans la production des téléphones demeure difficile. 

Même si l’essentiel des composantes est fabriqué en Afrique, certaines pièces de ce type d’appareil sont encore le fait de quelques entreprises expertes dans le monde, comme le système Android. Leurs coûts d’importation font qu’il faut être capable de produire un certain volume et vendre à un certain prix, pour réussir. Ce qui n’est pas une chose facile car les fabricants étrangers, notamment chinois, occupent efficacement toutes les tranches de pouvoir d’achat sur les téléphones. 

Aussi ce type de projet d’entreprise est long, et nécessite beaucoup d’argent. Or pour les entrepreneurs africains, l’accès au financement demeure un problème. Bien qu’étant rwandais, Ashish Takkar est né et a vécu en Angleterre où il est parvenu à avoir une fortune. Aussi, le gouvernement rwandais a accordé des facilités, qu’on ne retrouverait pas dans beaucoup de pays africains.  

La stratégie de Jean Bele est différente. Ce pensionnaire de l’Institut de Technologie de l’Université du Massachusetts à Boston aux États-Unis, est rentré dans le secteur avec des marques de haut de gamme. Son levier est de vendre des téléphones de marques à un prix abordable. 

De nombreuses initiatives fiscales des gouvernements sont de plus en plus favorables à la fabrication des téléphones africains. Mais elles ne suffisent pas. Les concurrents non-africains continuent d’ajuster leurs stratégies, et cela invite les entrepreneurs africains à plus de réflexion et d’intelligence.

Source: Agence Ecofin


Partager...

Nawaari permet aux entreprises de trouver des freelances en Afrique pour des projets dans le digital

Partager...

Le développement du digital en Afrique va de pair avec le besoin en ressources humaines qualifiées pour offrir des services de qualité. Toutefois, trouver les bonnes personnes n’est pas toujours évident pour les entreprises. Nawaari contribue à trouver relever ce défi. 

Nawaari est une entreprise fondée par la guinéenne Aïssatou Baldé, en 2020. À travers sa plateforme, elle relie des personnes en Afrique qui sont dotées de compétences dans le numérique, à des potentiels demandeurs de ces services dans le monde entier.  L’idée de mettre un tel projet en place est partie d’une expérience lors des missions qu’elle a effectuées dans certains pays du continent. 

Après l’obtention de son diplôme en Europe, elle est devenue consultante en communication et se chargeait d’accompagner des entreprises qui désiraient mener des projets en Afrique.  Mais elle se heurtait à chaque fois à la difficulté de trouver des personnes qualifiées pour effectuer certains travaux, d’où la création de cette start-up. « J’avais du mal à trouver ces professionnels, les talents étaient là mais il n’existait pas cette plateforme qui permet de les référencer par pays, par tarif, par métier », affirme-t-elle. 

Les entreprises une fois sur la plateforme de Nawaari, font leur choix parmi les professionnels inscrits. On peut y retrouver des graphistes, des community managers, des développeurs, et plusieurs autres compétences du secteur des services digitaux. Pour être éligible à une inscription sur la plateforme, le freelance doit cumuler 3 ans d’expériences dans son métier et être en mesure de travailler depuis chez lui, tout en répondant aux attentes de celui qui sollicite ses services. 

« Nous promettons à nos clients de travailler avec les meilleurs talents d’Afrique. À cet effet, nous avons mis en place un processus de recrutement en quatre étapes qui passe par la vérification de l’identité, l’envoi d’un CV, et un entretien individuel parce qu’on sait que les freelances doivent être capables de faire preuve de proactivité et de rigueur. » ajoute-elle.

Nawaari se voit comme un pont entre le concepteur et l’entreprise. Une fois que le client a choisi le service qu’il désire sur le site, il effectue le paiement auprès de la plateforme, et cette dernière se charge de payer le freelance sous 48 h, quand le rendu final du travail a été livré. Le véritable défi rencontré depuis la création de l’entreprise se retrouve au niveau des autorisations qui varient d’un pays à un autre.

« Le modèle de freelance est encore peu répandu en Afrique. Il est apparenté au secteur informel, donc l’adoption d’une légalisation autour du statut de freelance dans les pays africains pour lesquels cela n’existe pas encore contribuerait au développement de cette pratique » explique la fondatrice de Nawaari. 

Aujourd’hui Nawaari revendique plus de 700 professionnels disponibles sur la plateforme. Elle indique aussi avoir des partenariats avec des sociétés en Guinée, au Bénin, au Cameroun, en Côte-d’Ivoire, et au Sénégal. Pour développer les compétences des jeunes qui désiraient travailler en freelance, Nawaari ambitionne de démarrer en 2022, une première formation baptisée « Devenir Freelance ». « Cette formation sera dédiée à tous les jeunes Africains qui souhaitent s’insérer par le Freelancing et qui sera disponible en ligne d’ici quelques mois », a fait savoir Aïssatou Baldé. 

Le développement des services numériques en Afrique subsaharienne va de pair avec une demande en main d’œuvre qualifiée dans tous les segments de la chaîne des valeurs du secteur. Selon les données de la plateforme d’information Statista, les besoins de compétences dans le digital sont de 58 millions, rien que pour le Nigéria, le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Mozambique et le Rwanda.

Source: Agence Ecofin


Partager...

5 BUSINESS en ligne à faire en Afrique

Partager...

Avec les médias et l’internet, « le monde est devenu un village planétaire » disait Marshall Mc Luhan . Nous ne pouvons plus aujourd’hui  ignorer l’existence des autres  car il est possible de les contacter en temps réel.  Mieux, grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, une nouvelle forme de business dénommée e-business a vu le jour et  qui permet de faire des affaires à travers le monde sans pour autant quitter son domicile.

A tous ceux qui peinent à trouver du boulot, sachez qu’il existe plusieurs opportunités qui vous permettront de  gagner légalement votre argent en ligne mais aussi  de devenir votre propre patron. Les seules exigences sont : avoir un pc ou smartphone et une connexion Internet.

Sur ce, je vous laisse découvrir 5 petits business que vous pouvez faire en ligne sans revenus conséquents et sans quitter votre maison. N’est-elle pas belle la vie ?

1. Devenir Community Manager

L ’animation de communauté est en ce moment, l’ un des métiers du digital les plus prisés par les jeunes. Si vous avez le sens de l’écriture, des notions en infographie et une bonne connaissance des réseaux sociaux, alors ce métier est vraiment fait pour vous. Beaucoup d’entreprises ou de personnalités influentes n’ont pas assez de temps pour gérer leurs pages, pourquoi ne pas les approcher et leur proposer vos services en la matière. Croyez moi, ils en seront ravis et vous pouvez vous faire un salaire mensuel si vous êtes bien organisé.

2. Faire du Marketing d’influence

Vous conviendrez bien avec moi que les influenceurs jouent un rôle crucial dans la publicité des marques. Si vous avez vos propres pages de réseaux sociaux que vous animez régulièrement en donnant des conseils dans un domaine particulier et que vous avez des  millions d’abonnés qui vous suivent avec intérêt tous les jours alors profitez de cette aubaine pour  gagner de l’argent. Les sociétés ou entreprises peuvent vous contacter pour parler d’elles à votre audience et aussi pour poster de la publicité sur votre page. Cela peut vous rapporter gros si vous vous y prenez bien. Plus votre audience sera grande, plus vous gagnerez de l’argent.

3. Créer un groupe sur les réseaux sociaux

L’ idée donc, c’est de créer un groupe sur un domaine particulier sur les réseaux sociaux et d’inviter des personnes à vous rejoindre. Mais Pas n’importe qui !!! Il faudrait que ça soit votre niche. Le principe est en effet simple. Postez régulièrement des images, articles ou vidéos relativement à ce domaine, entretenez votre audience. Si elle est satisfaite, vous verrez qu’au bout d’un moment, des entreprises vont vouloir payer pour que vous publiez un article ou pour une publicité dans le groupe. Ce qui va le rendre rentable pour vous.

4. Créer son blog

Vous avez une passion à transmettre au monde entier et en même temps le goût de l’écriture alors optez pour la création d’un blog. C’est également un moyen sûr de gagner de l’argent en ligne. Il vous suffit d’avoir votre propre site avec un nom de domaine. Ce n’est pas très cher. Contactez nous en cas de besoin. Nous avons toute l’expertise nécessaire dans ce domaine. Vous pouvez commencer en faisant de votre blog un passe temps puis développer petit à petit votre activité. Au-delà de 150 articles environ, il est possible de générer des revenus grâce à son blog (publicité, articles sponsorisés, prestations payantes…).

5. Devenir coach

Vous avez toujours été celui qui aime donner des conseils et aider les autres aussi bien en Famille qu’avec vos amis, vous avez le sens de l’écoute et la rhétorique, vous avez des connaissances dans un domaine particulier et avez envie d’aider les autres à développer leur potentiel alors songer à vendre vos services en tant que coach.

On distingue différents types de coaching : individuel et en groupe.

Vous pouvez utiliser les plateformes gratuites en ligne pour organiser des rdv avec vos clients.

Sachez qu’ Il n’y a de frontières avec les réseaux sociaux. Vous pouvez les utiliser à bon escient et vous faire de l’argent au lieu de dépenser vos mégas pour rien. Pensez y. Chaque minute compte, ne gaspillez pas vos sous sans aucun retour. Vous avez une famille à nourrir pas des gens à impressionner.

J’espère que ces 5 idées vous aurez inspiré. Le plus important, c’est de pouvoir commencer avec le peu que vous avez. Comme le dit si bien un adage, «  Commencez petit mais surtout rêvez grand ».


Partager...

The key benefits of Sugar Daddies and Infants

Partager...

Many sweets relationships end up having happy being. Many glucose infants meet their life associates and develop romantic romantic relationships. Sugar daddies and infants can enjoy all their time together, as well as the sugar baby might even discover their foreseeable future soul mate. Listed here are some advantages of sugar relationships. All glucose relationships begin with love. There’s nothing wrong with going after this. But you must be careful to not ever fall into the trap of a sugar romance.

The critical first step to negotiating a sugar romantic relationship is to know what you aren’t worth. Typically make your sugardaddy offer much more than you’re willing to give. The best sugar baby is somebody who will make his life better. Avoid sugar daddies who aren’t carry a conversation, https://www.starcomltda.cl/2021/01/03/top-sugar-daddy-dating-101-which-glucose-babies-should-i-use/ as that could make you appear unattractive. Moreover, stay in very good condition and be dynamic. If you’re not really, you’ll likely be in trouble.

Sugar Daddies and babies are typically old men who want to invest some time with the women they’re dating. They’re not interested in typical relationships, which can be filled with huge expectations and games. These men aren’t married, mistresses, or learners; plenty of these people have been single or do not married. The relationships are certainly not always romantic, but they’re entertaining! As long as you’re aware of the rules in the game, it’s bound to get a sugar baby or two that will be perfect for you!

The first step is to find the right site for you. There are plenty of sugar baby websites web based, but you will have to know which ones to avoid. A few sugar daddies are less than upfront of the identities, and some don’t post of the relationships very own profiles. However , if you are open to showing your romance to people, irritating wrong with it. There are numerous benefits to locating a sugardaddy.

Some sugar internet dating websites are safe for both parties. Many sugar daddy websites screen candidates and ensure that they can be real. When you’re approved, you’ll have to be very careful and respectful. Moreover, many sugar daddy websites are designed for adults buying relationship. Contrary to sugar online dating, these relationships are entirely legal if each acknowledge. For example , a sugar baby can find a sugar daddy what is sugar baby dating in a surrounding city and vice versa.

If you’re a baby looking for a sugardaddy, you should consider reaching the man that suits you in public. Never meet a rich guy randomly. Instead, choose a abundant man just who that suits you. But do remember that the procedure takes longer. Sugar daddies don’t expect to find their particular dream glucose baby immediately. So have patience and keep seeking! It’s worth every penny when you find him!

When looking for a sweets dad, it’s important to consider both the age of the baby. Despite the fact that many sugar babies are youthful than the normal adult, you’ll still need to check to make sure that she’s at least 18 years old. That way, you can avoid wasting your time having a sugar baby that isn’t at the right get older to under legal standing marry. Likewise, remember that you need to keep your prospects and dreams honest. The very best sugar plans happen to be mutually beneficial.


Partager...

What you need to Know About Submit Brides

Partager...

Mail order brides really are a real strain of women who employ dating apps to find a husband. Even though these women may be exquisite and seem like they would be perfect spouses, they are often questionable money-hunters. Following marriage, these kinds of women typically exhibit remarkable changes in their personality and can even killing unsuspecting males. In fact , a lot of women are incredibly desperate for a husband that they will actually go as long as killing themselves.

If you’re thinking about to become mail order star of the wedding, you should be ready to pay for the privilege of communicating with the potential loved one. It’s important to study your prospective spouse’s nation of source, so that to get able to get in touch with him legitimately. Make sure that you meet up with him repeatedly before you make the choice. If possible, talk to as well as immigration legal professionals to assist you decide whether a mail order bride is right for you.

A mail star of the event website should give a wide range of alternatives for women who would like to marry. To start, create an account with the internet site and publish a photo. Ladies tend to act in response better to photos, so you will need to have worth keeping! Then, make use of filters to narrow down the results. You may also be a premium affiliate to connect to women and discover your real guy. After all, you will have to travel to the country where your brand new other half lives just before they can start out the process of marrying.

Although email order wedding brides have become a worldwide phenomenon, these http://mylistingbride.com/dating-sites/asian-beauty-online-dating-site/ ladies origins sometimes indicate a lifestyle. In numerous Slavic countries, the number of girls seeking overseas marriages includes risen greatly in the last five years. Many mail order brides from The ussr and Ukraine are sensible, independent, and hard-working. Oftentimes, they also have a very strong impression of family members values. Email order brides to be have become an important part of the culture within their respective countries.

The first of all mail buy brides in the usa were predominantly women from Europe. They committed foreign guys who were very much older and richer than all their homes. Currently, these types of women can even find their foreign husbands through the net. These internet mail birdes-to-be websites do not require you to publish letters to marriage agencies; instead, you just create an account and chat with mailbox order brides from all over the world. You’ll have the chance to meet hundreds of women right from all over the world.

Mail order brides will be legal and often come to the ALL OF US with a K-1 or CR-1 visa. Using a long enough romantic relationship, they can quickly become US citizens. This is also true any time they’re moving into an English-speaking country, since they can’t speak the chinese language fluently. Additionally , they’ll have got permanent citizen status. And the most men find out about mail purchase brides – so why not give it a try?

https://bespokehoian.com/what-are-mail-order-brides-and-do-they-really-exist/

Yet , there are many myths surrounding mail buy brides. Even though these girls are not necessarily awful people, they are very prone to being used by unsound men. Fortunately, there are particular agencies that help them steer clear of being conned on and simply being married by unsuitable men. There are even many stories of deliver order birdes-to-be who have a new husband whom killed his wife. These kinds of stories are certainly not uncommon — http://plugins.ad-theme.com/wpmegapack_vc_try/2021/07/14/european-marriage-approaches-for-newlyweds/ and they are not uncommon in spite of the dangers.


Partager...

How to locate a Bride

Partager...

Immigrants for the United States are looking for new opportunities, increased earnings, a comfortable pension, and of course love and family. There are many ways to discover a bride from other countries, which include online dating sites. SweetyDate is the kind of progressive internet site. This website enables you to find women from many countries and the America is a popular decision for a bride’s location. In addition, it offers the probability to communicate with local women, who will assist you to prepare for your future wedding.

Internet dating products and services provide a significant database of ladies seeking matrimony. These websites provide contact information and pictures of potential brides. They will in addition have a comprehensive data source, making the whole process much simpler. A few of these services also provide background checks and references, that are helpful for anybody who is unsure of who you want to marry. But since you can’t find the money for to spend funds, you can also apply free online services. They’re a great way to find a bride.

Mail purchase brides will come from numerous civilizations and don’t have got experience of start conversations about money. They may also have diverse ideas of gender roles. Some might not be used to modern independence, and might be hesitant to handle household duties. These women of all ages may not be the most suitable partners to suit your needs. So it’s crucial for you to research the brides you have in mind before https://bulgarian-women.net/reviews/review-jollyromance-site/ making a commitment. A lot more information you may gather, the better.

A social group of friends should also take part in your search for the bride. Appear socializing with individuals, consider attaching with classic friends, friends and neighbors, and co-workers. Volunteering within a cause you care about will assist you to find like-minded people, that could prove to be ideal brides. Religious men should expand their particular church groups, as well, and look for wives within their religion. In fact , 28% of wedded Facebook users said that they found their wives through friends in college.

Internet dating made the process of finding a bride quite easy. With online dating services, you can read through users of beautiful, solitary women in a variety of countries and after that contact them directly. Internet dating services https://autoescola01.websitesgoias.com.br/2021/02/04/engaging-in-girl-sites-with-your-passion-for-gaming-system-cosplay-cartoons-movies-or-perhaps-whatever/ have become popular that the probability of meeting the proper woman are approaching completely. It’s never been easier to find the bride online, and they’ve made the process of finding a heart special someone much easier than previously.

If you love a foreign mailbox purchase bride, there are also her web based. The only downside to mail order star of the event is that you can’t meet her in person, however you can chat with her online and know more about her tradition and background. If you’re serious regarding finding a new bride, mail purchase bride products and services may be the smartest choice for you. Yet , it’s important to choose a reliable mail buy bride support. Always examine testimonials and reviews from the other men before selecting a site.


Partager...
Ouvrir une discution
1
Besoin d'aide?
Salut
Pouvons - nous vous aider?
    Vous avez besoin d'une agence ?

Cliquez pour appeler

This is default text for notification bar
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
J'accepte
je ne suis pas d'accord